Café d'Equateur
logo asso

La culture du café fut développée en Equateur à partir de 1920 pour remplacer les cacaoyers et les bananiers dévastés par des maladies. Aujourd’hui le pays est douzième exportateur mondial et produit surtout de l’arabica. On cultive aussi du Robusta. Les meilleurs cafés Arabica proviennent des hauts plateaux de la Cordillère. On classe les grains en Galapagos et Gigante qui sont plus lourds et plus épais. On les classe aussi en No.1 et Extra Superior, ce qui correspond à une qualité standard.

La cueillette du café (des cerises) s'effectue en deux temps : Les fruits mûrs sont cueillis à la main, en deux passages des mois de juin à août. De plus comme il y a très peu d'écart de température la floraison sétale sur plusieurs mois, on peut ainsi trouver sur un arbre des baies à divers stades de floraison.
Puis le reliquat sera ramassé à la fin de la saison. Les grains avec un corps faible sont surtout utilisés pour des mixtures. Son odeur est intensive avec une acidité relativement moyenne, il est très légèrement amère.

De manière général le café se cultive autour de l'équateur, entre les tropiques du Cancer et du Capricorne. Les limites de production sont 25° Nord et 30° Sud. Il est important de savoir qu'il peut se cultiver jusqu'à une altitude de 2 000 mètres. Par contre il ne fleurit pas lorsque la température est inférieure à 15°. Les caféiers (surtout l'arabica) exigent des températures entre 17 et 23°, sans écarts importants. Un sol riche en humus et en azote est essentiel au caféier. Autre détail curieux et important, le caféier n'apprécie pas le vent. A l'inverse l'irrigation doit être abondante, de 1 500 à 2 000 mm sur 8 mois.

La récolte proprement dite des cerises s'effectue souvent à la main ce qui accroit la qualité du café, en effet les machines ne distinguent pas les bons grains mûres, rouges et brillants des autres, ce qui diminuerait la qualité du produit final.

Une production de café trop importante conduit à une diminution des standards de qualité, c'est pourquoi l'Equateur petit producteur possède certains standards riches.